Menu
  • musee aeroscopia - centre de documentation
Logo Aeroscopia
Documents audiovisuels

ALAIN BATAILLOU RACONTE : Sa formation sur le simulateur toulousain Extrait entretien 2

Cote : AUD.2020.10.13 (2-1) BAT

Date de production: 13 Octobre 2020
Description : 45 ans après, jour pour jour, Alain Bataillou raconte son arrivée à Toulouse, le 13 octobre 1975, pour effectuer sa formation aux côtés de Jean Franchi, Gilbert Defer et Jean Pinet sur l'unique simulateur Concorde exposé aujourd'hui au musée aeroscopia.

Enregistrement : 10'51

Entretien enregistré par F. Péris-Raimbault le 13 octobre 2020 lors d'une visite à Toulouse et don d'une série d'objets de collection

Formation :

Études normales en Savoie jusqu'au Baccalauréat scientifique, S de nos jours, Mathématiques Élémentaires à mon époque . En donnant des cours de math et de physique, Alain Bataillou finance ses heures de vol en avion léger et il est  "laché" en solo à 18 ans sur Piper Cub . Admis en classe préparatoire Mathématiques Supérieurs . Dès la première année, en 1963,  il passe le concours de l'ENAC (Ecole Nationale de l'Aviation Civile ) que intègre la promotion A 6 . Passage de la Licence de Pilote de Ligne théoriqe ( PL ) puis formation au pilotage au Centre École de St-Yan ( Saône et Loire ), bimoteur ( Beach 18 ) et réacteur (Morane Paris ) .

Carrière :
Après 5 ans de formation et tests en vol , intégration à Air France, qualification sur SE 210 Caravelle . Service militaire de 18 mois comme Pilote à Tunis Air en tant que coopérant sur Caravelle, DC3 et DC4 ! Retour à Air France sur Caravelle fin 1969 , puis qualification en 1972 sur Boeing 707 pour découvrir  le long-courrier. Volontaire pour un futur stage Concorde en 1974, il est admis au premier stage de qualification Concorde débutant le 13 octobre 1975 avec pour instructeur Jean Franchi . Qualifié Concorde en janvier 1976 ( test final par Jean Pinet, Directeur d'Aéroformation ) dès la mise en ligne de l'avion . Après 2500 heures et 7 ans sur Concorde, Alain Bataillou passe Commandant de bord sur Boeing 727 puis il est nommé instructeur (qualification CDB sur Boeing 747 en 1989, il vole sur tous les modèles de B 747, 100, 200,300 en ligne et enfin qualification B 747-400 en 1995).

Retraite en 2002 avec 20500 heures de vol .



Contient