Menu
  • musee aeroscopia - centre de documentation
Logo Aeroscopia
Fonds Archives

Fonds photographique numérisé TERRAZZONI Claude - Pilote d'essais - Directeur Division Avions


Fonds photographique numérisé TERRAZZONI Claude - Pilote d'essais - Directeur Division Avions (6 NUM)

Résumé de carrière

Polytechnique (1957), ENSAé (1962), CEV (1962-1973). Pilote d'essais (1968). Pilote de ligne IC armement (CR), Aerospatiale division Avions de début 1984 à mai 1998 (directeur adjoint, puis des Opérations, directeur de la divisions Avions puis de la branche Aéronautique). Airbus Industrie, conseiller du président 1998-2002. 1990-2000 conseiller technique Intuitu Personae, CCI de Toulouse. 2000 membre élu, vice-président trésorier, CCI de Toulouse, 1er vice-président CRCI Midi-Pyrénées. 2002 président CCIT. 2005 membre du bureau et du comité directeur de l’Assemblée des chambres françaises de commerce et d’industrie. Président de l’UAF (Union des aéroports français). 2007 vice-président du Conseil de surveillance Aéroport Toulouse-Blagnac. 6 500 heures de vol.


Distinctions - décorations
off LH (1980) + co LH (1981) + off ONM (1989) + co ONM (2007) + A (1973) + Médaille du CNES (1966). Médaille Aéronautique Médaille du CNES  (notice AAE)



LA DEPECHE DU MIDI

 

Publié le 14/09/2004 à 10:23

Elu à la présidence de la chambre de commerce et d'industrie de Toulouse en avril 2002, Claude Terrazzoni est avant tout un pionnier de l'aéronautique, débutant sa carrière à la Direction Générale de l'Armement, et rejoignant, douze ans plus tard, Aerospatiale. En 1995, il deviendra directeur adjoint du groupe et directeur de la branche aéronautique. De 98 à 2002, il est conseiller de Noël Forgeard, président d'Airbus Industrie. Diplômé de l'X de Sup aéro, mais aussi pilote d'essais et pilote de ligne (6 500 heures de vol), Claude Terrazzoni est un manager de terrain, un homme d'action qui depuis son arrivée à tête de la CCIT s'attache à lui redonner un nouvel élan et participe à sa restructuration.

Qu'auriez-vous fait si vous n'aviez pas suivi ce parcours consacré à l'industrie aéronautique ?

J'ai débuté ma carrière dans le service public au sein de Centres d'essais en vol. Dès le départ j'ai voulu exercer mon métier d'ingénieur dans ce domaine, c'est donc bien plus tard que je me suis orienté vers des fonctions managériales. Je suis avant tout un «manuel», je possède un atelier de mécanique, j'ai depuis mon enfance le désir de comprendre comment fonctionnent les choses les plus simples mais aussi les plus compliqués. J'ai eu la chance d'exercer mes fonctions à une époque où il fallait reconstruire avec les services de l'Etat, puis participer à la construction du secteur industriel aéronautique. J'ai vu passer près de cinquante projets d'avions, ce qui était totalement incroyable, j'en conviens. Je suis comblé d'avoir pu suivre cette carrière.

Combien d'heures travaillez-vous par jour ?

Il m'arrive, dès 7h30 le matin à mon domicile, d'éplucher la presse, notamment les journaux économiques et deux quotidiens d'opinion. Je n'ai jamais compté mes heures de travail, j'ai un grand besoin d'activité. Ce qui m'a toujours motivé dans ma vie professionnelle, c'est le plaisir que l'on peut trouver dans l'activité exercée. Et puis, lorsque je fais le bilan de tous ce qui me reste à faire je me dis que finalement je n'aurai pas assez de temps devant moi. Je pense que lorsqu'on s'organise, on doit pouvoir travailler plus efficacement. Pour ma part, je ne suis absolument pas quelqu'un d'organisé.

Quel est le défaut qui vous agace le plus chez vos collaborateurs ?

Je suis un homme de parole avant tout, j'apprécie donc qu'il en soit de même avec les personnes de mon entourage. Ce qui m'agace le plus, ce sont les personnes qui n'ont pas de vision, qui manquent d'ouverture d'esprit, sans idée originale et qui agissent de façon banale. J'apprécie les initiatives, l'originalité, l'efficacité, le bon sens et la remise en question face à l'échec.

Selon vous qu'est-ce qu'un bon manager ?

C'est avant tout quelqu'un qui tire un réel plaisir du travail en équipe. Etre à l'écoute des collaborateurs qui ont le désir d'être entendus est essentiel. Une entreprise est avant tout une affaire d'individus. Nous vivons dans une société déboussolée, où il n'y a plus de repères, les Etats sont défaillants, les politiques sont dépassés par les événements. Dans ce contexte, l'entreprise peut être le lieu pour construire ensemble et partager de réelles valeurs. Un bon manager doit clairement montrer la direction à suivre.

Serez-vous candidat à votre succession ?

Oui, je compte me présenter à cette élection prévue en novembre prochain, notamment pour travailler au rapprochement des chambres de commerce et d'industrie départementales, pour qu'elles s'inscrivent mieux dans le défi de la décentralisation.

Curriculum Vitae

30 mars 1935: Naissance à Perpignan. 1957: Entrée à Polytechnique. 1959: 1er pilotage à bord d'un Stampe au départ de Villacoublay. 1962: Décroche Supaéro. 1967: Mariage. Il est, depuis, père de deux filles et grand-père de deux petit-enfants. 1962 à 1984: Amorce sa vie professionnelle à la Direction Générale de l'Armement. 1984 à 1998: Poursuit sa carrière à Aerospatiale. 1998: Conseiller de Noël Forgeard, président d'Airbus Industrie. 26 avril 2002: Elu à la présidence de la chambre de commerce et d'industrie de Toulouse.

Recueilli par Sylvie Lagarrigue-Berger

https://www.ladepeche.fr/article/2004/09/14/254359-claude-terrazzoni.html


Contient
(6 NUM 1) Claude Terrazzoni à Colomb-Echard (Algérie)
(6 NUM 2) Claude Terrazzoni dans le mystère IV
(6 NUM 3) Douglas B-26 Invader
(6 NUM 4) Claude Terrazzoni sur Dassault Mystère IV A
(6 NUM 5) Claude Terrazzoni sur Dassault Mystère IV A
(6 NUM 6) Claude Terrazzoni et le commandant Robert, responsable du champ de tir à Hammaguir (Algérie)
(6 NUM 7) Claude Terrazzoni sur Dassault Mirage 2000-01 (Prototype)
(6 NUM 8) Claude Terrazzoni au retour de son premier vol sur Mirage 2000
(6 NUM 9) Nord 2501 "Petit AMOR" au retour d'une mission sensible
(6 NUM 10) Au retour du premier vol d'essai de Claude Terrazzoni sur Jaguar
(6 NUM 11) Au retour du premier vol d'essai de Claude Terrazzoni sur Jaguar
(6 NUM 12) Retour de vol du Mirage 2000-01
(6 NUM 13) Claude Terrazzoni devant un Lockheed Constellation du CEV portant sur son dos un turbopropulseur d'essais;
(6 NUM 14) Claude Terrazzoni aux commandes du Lockheed Constellation du CEV
(6 NUM 15) Claude Terrazzoni (à gauche), en compagnie du commandant Robert et d'Amédée Molard dans le PC de lancement d'Hammaguir , le jour du lancement de la fusée Diamant en 1965.




Objet lié
Entretien VIDEO Claude Terrazzoni 04 juin 2019 VID.2019.06.04 TER