Menu
  • musee aeroscopia - centre de documentation
Logo Aeroscopia
Texte imprimé

Putain de crash. Un après le drame du concorde, le 25 juillet 2000


Cote : 363.124 1 FRI
Auteur : Michéle Fricheteau

Editeur : BBK, Paris France
Année de publication : 2001
Mots-clés : Accident aérien ; Mots-clés : Témoignage
ISBN : 2-913004-17-2
Importance matérielle : 1
Description : 158 p. Résumé : Propriétaire et gérante de l' Hôtelissimo, le petit hôtel deux étoiles de Gonesse sur lequel le Concorde s'est écrasé peu après son décollage de Roissy, il y a un an, Michèle Fricheteau a échappé de peu à la mort.
Sortie de l'hôtel par une fenêtre juste avant le crash, elle a tout de même été victime de graves brûlures.
Au moment où elle commençait à faire le ménage dans l'accueil de l'hôtel, Michèle Fricheteau entend un bruit d'avion assez fort. Elle a tout de suite pensé à un ennui du Concorde.
`J'ai vu une grosse boule de feu m'arriver dans le visage. J'ai poussé mon apprenti hors de la réception en lui disant de sauter par la fenêtre´. Michèle a alors voulu porter secours aux autres mais `tout s'est effondré devant moi et mon apprenti m'a tirée avec lui par la fenêtre´.
Ewa Lipinska et Paulina Sypko, deux jeunes stagiaires polonaises de 18 ans, ont péri dans le brasier.
Depuis ce jour, Michèle Fricheteau conserve toujours des photographies des deux stagiaires prises la veille du drame. Un drame qui aurait pu être encore plus terrible puisque ce jour-là, l'hôtel attendait deux groupes de jeunes musiciens anglais qui auraient pu grossir la liste des victimes de 169 unités.
Ces souvenirs, on s'en doute, hantent encore l'esprit de Michèle Fricheteau. La miraculée qui est un pilier de la vie associative locale elle a même été élue au conseil municipal a donc décidé de se soulager de ce poids en racontant dans un livre intitulé Putain de crash sa terrible histoire.
En racontant la catastrophe, Michèle n'avait pas pour but de `peser sur les réparations qu'elle attend ou de clouer à jamais au sol l'oiseau de malheur´.
Dans ce livre, elle écrit simplement un `mémorial à l'auberge du bonheur´. Son auberge qu'elle avait voulue si parfaite et qui a été rasée en une seconde. `J'ai voulu déposer ces fleurs à l'occasion du premier anniversaire. Après quoi il faudra tourner la page; aller très loin, sous d'autres cieux, peut-être ouvrir un autre hôtel´.
En attendant les conclusions définitives de l'enquête, les lieux sont toujours sous scellés judiciaires empêchant de reconstruire, de recommencer.