Menu
  • musee aeroscopia - centre de documentation
Logo Aeroscopia
Texte imprimé

Les secrets de l'Aéropostale


Cote : 629.130 08 BUR
Auteur : Guillemette de Bure

Editeur : Editions Privat, Toulouse
Année de publication : 2006
Mots-clés : Aéropostale
ISBN : 2-7089-9210-4
Importance matérielle : 1 vol. 393 p.
Résumé : Saint-Exupéry, Mermoz, Blériot... Ces grands noms de l'Aéropostale nous renvoient à la période mythique de l'essor de l'aviation commerciale des années 1920 et 1930 et fascinent encore un large public. Aux antipodes des légendes ou de l'histoire officielle véhiculée par les médias sur l'Aéropostale, cet ouvrage lève le voile sur certains des aspects les moins connus et les plus étonnants de l'aventure de l'aviation commerciale, teintés de scandales politico-financiers et d'intrigues.
Centrée sur la personnalité de Marcel Bouilloux-Lafont et soutenue par des sources inédites, cette oeuvre fait figure d'événement. Homme d'affaires brillant installé en Amérique du Sud, spécialisé dans les transports, il rachète l'Aéropostale en 1926 à Pierre-Georges Latécoère et finance ensuite la construction d'une quinzaine d'aérodromes dotés d'un équipement moderne, ce qui lui vaut «l'affection et le dévouement» de Mermoz.
Mais bientôt, le krach de Wall Street et la révolution brésilienne d'octobre 1930 puis les promesses non tenues des autorités françaises vont fragiliser cette belle réussite et conduire l'Aéropostale au dépôt de bilan.
Au-delà de la réhabilitation de l'authentique patriote et visionnaire que fut Marcel Bouilloux-Lafont, mort ruiné en 1944, ce livre constitue aussi un tableau des moeurs politiques de l'époque en même temps qu'une fresque historique tout à fait nouvelle.

Peintre de talent, Guillemette de Bure est la petite-fille de Marcel Bouilloux-Lafont. Passionnée par l'oeuvre de son grand-père et meurtrie par l'injustice qui a frappé sa famille, elle mène depuis plus de vingt-cinq ans des recherches considérables, en France et en Amérique latine, pour comprendre les événements qui ont jalonné l'histoire de la Ligne.
À force de persévérance, elle obtient l'autorisation de consulter des archives jamais dévoilées, réunissant une documentation tout à fait exceptionnelle grâce à laquelle elle reconstitue pas à pas les succès, mais aussi les heurs et les malheurs de Marcel Bouilloux-Lafont.
Polyglotte accomplie, Guillemette de Bure est franco-chilienne. Elle réside à Paris et se rend fréquemment en Amérique latine.