Menu
  • musee aeroscopia - centre de documentation
Logo Aeroscopia
Aéronef

Blériot XI - Collection Ailes Anciennes Toulouse


Identifiant : 2014.02.AAT

Mots-clés : aviation ancienne
Mots-clés : Anzani
Mots-clés : traversée de la Manche
Description : Le Blériot de type XI est un monoplan construit par Louis Blériot assisté de Raymond Saulnier rendu célèbre lors de la première traversée de la Manche le 25 juillet 1909.
Le modèle du musée est une réplique réalisée par Gérard Lejeune dans les années 2000. Ancien cheminot passionné d’aviation, il s’est décidé après avoir fait l’acquisition d’un moteur à trois cylindres en éventail Anzani.

Diplômé de l’Ecole Centrale des Arts et Manufactures en 1892, Louis Blériot fait rapidement fortune dans la fabrication des phares à acétylène destinés à l’industrie automobile naissante. Par passion pour l’aéronautique, il débute ses recherches dès 1900, puis s’associe momentanément avec Gabriel Voisin pour la construction de planeurs et aéroplanes. En 1907, entouré d’une équipe d’ingénieurs et de techniciens, il se lance seul dans la production d’appareil qu’il pilote lui-même. Avec en moyenne, un accident par mois entre 1907 et 1909, il est surnommé par la Presse : « l’homme qui tombe toujours » ou encore « le roi de la casse »

Une quinzaine d’aéroplanes sont nécessaires avant la mise au point du Blériot de type XI dessiné par Raymond Saulnier. Composé d’un fuselage quadrangulaire en frêne, d’ailes recouvertes de toile caoutchoutée prévue pour résister à une chute dans l’eau, d’un volant permettant de manœuvrer et d’un moteur à trois cylindres Anzani, le premier Blériot XI est assemblé à Neuilly à la fin de l’année 1908. L'avion effectue son premier vol à Issy-les-Moulineaux le 3 janvier 1909 et est présenté lors de l'Exposition internationale de la locomotion aérienne.

Le Blériot XI : un pionnier dans le ciel toulousain…
Les premières journées aéronautiques de Toulouse sont organisées du 30 juillet au 1er août 1910 sur le terrain militaire du Polygone (actuel Zénith). Devant l’engouement de la foule, les démonstrations se multiplient et attirent les aviateurs en quête de gloire.
Roger Morin, jeune aviateur formé à l’école Blériot de Pau, réalise l'exploit de relier Pau à Toulouse sans escale le 27 février 1911 avant d’effectuer plusieurs vols dans le ciel toulousain. Reçu au Capitole, il est salué comme étant,  le premier aviateur arrivé à Toulouse par la voie des airs.
Rapidement, les autorités militaires interdisent l’accès au terrain du Polygone à ces aviateurs casse-cou. Morin part alors à la recherche d’un terrain d’envol dans la banlieue et opte pour l’espace dégagé du lieu-dit « Franc-Cazals ». En décollant le 23 novembre 1911, il donne naissance au terrain de Francazal.
 
Présentation :
Personnes liées
Louis Blériot (Constructeur)
Gérard Lejeune (Constructeur de l'exemplaire aeroscopia)
Louis Blériot (Concepteur)
Raymond Saulnier (Concepteur)
Louis Blériot (Chef pilote d'essai)
Gérard Lejeune (Propriétaire)
Objet lié
Imaginer une histoire-cycle 4 fiche activité C4Ficheactivité5
Lieu lié
France